Bosetti : « La Selecioun, une fierté »

L’attaquant vedette de l’OGC Nice n’a pas hésité une seconde avant d’accepter le parrainage de la Selecioun en compagnie d’Hugo Lloris. Il se serait même vu participer à la Coupe du Monde de la ConIFA, en Suède, si sa blessure à la cheville ne l’en avait pas empêché. Alexy Bosetti avec le maillot de la Selecioun n’est que partie remise…

Alexy, pourquoi as-tu accepté d’être le parrain de la Selecioun ?
C’était une évidence. La création de la Selecioun est une fierté. Le Comté de Nice a une identité, une culture uniques. Cette équipe, c’est un nouveau moyen de le crier haut et fort. J’ai d’ailleurs été surpris par l’impact qu’a eu la naissance de l’équipe. Beaucoup de gens m’ont témoigné leur motivation, leur plaisir. C’est une superbe initiative, les gens suivent déjà. Et j’espère que ça va durer avec le temps.

Ton avis sur le vivier footballistique niçois ?
Il y a énormément de bons joueurs. Des garçons passés par l’OGC Nice et le Cavigal, les deux entités phares du Comté. Mais aussi par d’autres très bons clubs, comme il en existe chez nous. Je connais beaucoup de joueurs qui n’ont pas eu leur chance. La faute à un concours de circonstances, à une blessure, un coach qui ne leur convenait pas… Certains se sont écartés du chemin et ont loupé une marche. Le foot, c’est aussi une question de chance. Pour certains, la Selecioun, c’est une nouvelle opportunité de défendre le blason niçois.

Le style niçois ?
Notre marque de fabrique, c’est l’envie. La détermination. L’état d’esprit est primordial dans le football. Et je pense qu’il fait partie des points forts du Niçois.

Comment imagines-tu l’avenir de la Selecioun ?
Déjà, je souhaite à l’équipe de réussir une belle Coupe du Monde en Suède. Dans un second temps, l’idée serait d’organiser 3-4 matchs de gala dans l’année, remplir les stades au maximum et faire connaître notre équipe au grand public.

En porteras-tu les couleurs ?
Ma blessure de fin de saison m’a empêché de partir en Suède. Mais dans la saison, ce sera un plaisir, un grand honneur de porter ce maillot lors d’un match.

Comment ont réagi tes partenaires de l’OGC Nice ?
Ils n’ont pas tous la chance d’être nés à Nice, et de pouvoir postuler (rires). Mais Gautier (Lloris), Grégoire et Paulin (Puel) étaient ravis.

No Comments Yet.

Leave a comment

-->