Lloris : « La Selecioun est symbolique »

Il est l’un des plus grands gardiens au monde. Et avant tout, il est Niçois. Fierté de tout un comté, Hugo Lloris a logiquement accepté d’être le parrain de la Selecioun, comme Alexy Bosetti.

Alexy Bosetti et Hugo Lloris. Excusez du peu. La Selecioun aurait difficilement pu rêver d’ambassadeurs plus prestigieux. Mais ni l’attaquant de l’OGC Nice, ni le gardien de Tottenham n’ont hésité avant d’accepter.

A seulement 27 ans, Hugo Lloris compte près de 500 matchs professionnels. Gardien le plus talentueux de sa génération, exemplaire par son image, le capitaine de l’Equipe de France reste, avant tout, un Niçois fier de l’être.

Malheureusement, le numéro 1 ne pourra participer à la Coupe du Monde de la ConIFA, du 1er au 8 juin, en Suède. « J’avais déjà une autre petite compétition de prévue », plaisante celui qui gardera les buts tricolores au Brésil. « Je ne sais pas encore exactement quand je porterai le maillot de la Selecioun. Mais ce n’est qu’une date à trouver. Nous saisirons l’occasion. »

Pour cette fois, Hugo Lloris se contentera se suivre l’équipe du Comté de Nice à distance. Une équipe dont fait partie son petit frère, Gautier (18 ans), défenseur à l’OGC Nice. « Je connais la plupart des sélectionnés. J’ai joué avec – voire contre – beaucoup d’entre-eux. Depuis, chacun a fait son chemin. Dans le football ou ailleurs. Mais pour beaucoup, nous avons grandi ensemble. Et c’est ce que je trouve très symbolique. La Selecioun, c’est aussi l’occasion de nous retrouver, de toucher le ballon ensemble. C’est quelque chose de très fun. Il faut le prendre comme cela. On sort du contexte pro. On parle d’un football avec des valeurs très saines, amicales. En toute décontraction. »

No Comments Yet.

Leave a comment

-->